Honduras : l’armée a lancé l’assaut contre une communauté sans défense.

Comme annoncé depuis une semaine, le déploiement des forces armées dans la région de l’Aguán n’était pas là pour faire joli. Hier matin à l’aube l’assaut a été donné contre une communauté paysanne et deux personnes ont été brièvement arrêtées.

Le gouvernement de Lobo cultive le double discours il annonce officiellement vouloir négocier avec les paysans du MUCA, et en même temps il lance l’armée contre eux tandis qu’une campagne médiatique les décris comme des guérilleros alors que ce ne sont que des paysans extrêmement pauvres.

Cette manière d’agir, agression armée, enlèvements et assassinats des leaders ou des personnes trop militantes relève de la même stratégie de terreur que celle qui était mise en oeuvre durant les dictatures de Pinocher au Chili ou de la Junte en Argentine. Le but est clair : les pauvres doivent mettre genou à terre et laisser le pays aux mains des plus puissants pour continuer à imposer un modèle néolibéral mortifère. Le but pour la classe dirigeante et les multinationales n’est pas le développement du pays et le bonheur de la population il est d’engranger un maximum de profits, ritournelle que le monde entier commence à bien connaître.